À part le fait d’assurer l’hygiène et santé dentaire de ses patients, le dentiste se doit aussi de s’assurer que tous les équipements à utiliser à l’issue d’une pratique dentaire soient en bon état et dépourvus de bactéries et de micro-organismes nocifs. Cette étape de désinfection avant la chirurgie dentaire définit la « prédesinfection ».

Qu’est-ce que la prédesinfection ?

Selon l’AFNOR, la prédesinfection regroupe l’ensemble des opérations qui permettent d’avoir un résultat momentané concernant l’élimination ou l’inhibition des micro-organismes et des bactéries indésirables pouvant affecter les matériels utilisés au cours d’une chirurgie dentaire. La zone d’intervention d’une prédesinfection se limite à ces micro-organismes pouvant être présents pendant l’opération. Cette méthode a donc pour objectifs de :

  • Réduire autant que possible la quantité de germes visibles ou non sur les instruments
  • Enlever toute matière organique éventuelle
  • Faciliter le nettoyage des dents
  • Limiter les risques de contamination envers le personnel ainsi que l’environnement externe

Qu’est-ce qu’un désinfectant ?

Selon l’AFNOR, les désinfectants regroupent l’ensemble des produits utilisés pour la prédesinfection des instruments utilisés à l’issue d’une chirurgie dentaire. A priori, ils doivent répondre à des paramètres précis :

  • Être efficaces pour l’élimination des activités antimicrobiennes : virucide, fongicide et bactéricide
  • Être dépourvus d’aldéhydes qui sont des substances favorisant la fixation des matières organiques
  • Pouvoir agir en peu de temps
  • Présenter moins d’effets nocifs pour la santé du patient et du personnel médical
  • Présenter moins de toxicité pour l’environnement, autant que possible être biodégradables
  • Ne pas induire des phénomènes de corrosion aux outils et instruments
  • Être faciles à manipuler
  • Être stables
  • Posséder un étiquetage respectant les normes sanitaires concernant les désinfectants
  • Être prêts à l’emploi

Selon Dre Joumana Charouk dentiste, tout désinfectant utilisé pour la prédesinfection doit obligatoirement répondre aux conditions des normes AFNOR et EN. Ces normes permettent d’identifier les propriétés exactes des produits désinfectants pour l’éradication des micro-organismes via des tests in vitro réalisés dans des laboratoires. Actuellement, les responsables sanitaires tendent à remplacer la norme AFNOR par la norme EN.

Les désinfectants utilisés avant la chirurgie dentaire

En France, il existe plus d’une vingtaine de désinfectants mais les plus utilisés avant la réalisation d’une chirurgie dentaire sont les alcools, les halogènes et les biguanides. Peu de chirurgiens-dentistes utilisent les aldéhydes en raison de leurs propriétés qui favorisent la fixation des protéines sur les instruments et la provocation d’effets toxiques notables.

Peu importe le type de désinfectant qu’on utilise, il est nécessaire que sa concentration soit adaptée, sans oublier de le diluer dans de l’eau à une température ambiante tout en respectant le temps d’immersion.

Les protocoles à suivre pour la prédesinfection

La prédesinfection consiste entre autres à plonger entièrement les dispositifs médicaux à utiliser au cours d’une chirurgie dentaire à l’intérieur d’un bac de décontamination. Ce bac est pourvu d’un couvercle et contient un désinfectant pour pouvoir éliminer les substituts de micro-organismes sur les instruments à utiliser. L’efficacité d’une prédesinfection dépend de trois principaux critères, à savoir :

  • La concentration du désinfectant utilisé
  • La durée présumée pour réaliser l’action, généralement entre une quinzaine à une trentaine de minutes
  • La température de la solution à l’intérieur du bac qui ne doit pas excéder 30°C.